Si votre e-mail ne s'affiche pas correctement veuillez cliquez ici

Association des Artisants Laviers & Muraillers de Bourgogne - Pierres qui roulent, notre bulletin d'information.

Saison 10 / Le Printemps - Edito

Le printemps nous offre l’opportunité de contempler la végétation renaissante.

Progressivement, les feuilles se déploient, les fleurs s’ouvrent et les pierres, complices, observent ce spectacle réjouissant.

C’est que le minéral et le végétal ont des choses à se dire !
Ils se connaissent de longue date et leur relation est harmonieuse.

Le minéral, règne premier, est le fruit du chaos de l’univers. Il est le support sur lequel se rencontrèrent les éléments qui donnèrent naissance à la première cellule.

Au troisième jour, le règne second arriva, sans pour autant détrôner le premier.

Dès lors, le végétal s’ingénie à user d’adaptation au milieu, installant une intimité profonde avec la roche, une intelligence en prise avec le vivant.

Cette union subtile nous interpelle. Des formes d'expressions artistiques nous permettent de nous relier à cette relation, d'y prendre part.

Serait-elle l'unique motivation de celui ou celle qui, à main nue, saisit la pierre, comme pour à chaque fois, ressentir le grand frisson de l'univers ?

Bonne lecture.


La Mousse


Il y a environ 500 millions d’années, une partie de la flore océanique, progressivement, sort à l’air libre et colonise les terres émergées.

C'est ainsi que certaines algues s’adaptent à ce nouveau milieu et deviennent des bryophytes, groupe de végétaux dont font partie les mousses.

Aujourd’hui, on dénombre environ 800 espèces de mousses en France métropolitaine.

Les bryophytes se contentent de peu, ce qui leur permet de coloniser des espaces vierges, des supports uniquement minéraux.

Ce sont les premiers végétaux à être au contact de la roche, à vivre avec elle, en osmose. Elles font ainsi la jonction, la transition entre les deux règnes.

On dit souvent que ce sont des plantes pionnières. Elles participent à la formation lente mais constante de l’humus. Elles constituent ainsi un support favorable à la germination, permettant ainsi aux végétaux plus exigeants de s'installer à leur tour.

Bien que petites et en apparence insignifiantes, elles constituent une part importante de la diversité végétale et occupent une place essentielle dans le fonctionnement de nombreux écosystèmes.

Ainsi, les bryophytes jouent un rôle prépondérant. Elles retiennent l’excès d’humidité du sol ou en ralentissent son évaporation et créent le support fertile nécessaire au développement d'une biodiversité en devenir.

TOUT SAVOIR sur les bryophytes


La Feuille


Depuis longtemps dans l’histoire de l’art, de nombreux végétaux, chargés de sens symboliques, ont été représentés par les sculpteurs et les tailleurs de pierre.

Aujourd'hui encore, le règne du végétal reste une source d'inspiration esthétique.

La Feuille est un projet de sculpture monumentale en pierre initiée en 2013 par l’association Des Hommes et des Cailloux dans le cadre du symposium des Rencontres de la Pierre de Junas (30).

Imaginée par le designer Vincent Dauphin, la Feuille est une œuvre d’art dédiée à un projet d’aménagement urbain ou paysager.

Installée dans un espace public, elle se définit comme un repère spatial, un point de rencontre, à la fois ouvert et couvert.

A partir de croquis, des maquettes ont été façonnées et ont fait évoluer la Feuille, dans sa forme et ses volumes.

La complexité de la Feuille réside dans son appareillage: entièrement bâtie en pierre, elle est conçue comme un assemblage savant d’arches, d’arcs et de voûtes formant une forme inédite, totalement innovante dans le métier de la taille de pierre.

La Feuille est un projet exceptionnel, par son niveau d’ingénierie et par le traitement artistique de la stéréotomie.
Le travail d’appareillage, complexe, a déjà commencé, grâce à la maîtrise de logiciels de Dessins Assistés par Ordinateur (DAO).

Pour mener à bien ce projet, l’association Des Hommes et des Cailloux doit compter sur l’implication de collectivités publiques, du mécénat privé et des entreprises de la "filière pierre" pour qui le projet de la Feuille donne l’opportunité de mettre en lumière les formidables possibilités de ce matériau.



La taille des éléments de la Feuille se réalise bénévolement durant le Festival de la Pierre des Baux-de-Provence (13) et durant les Rencontres de la Pierre de Junas (30) qui auront lieu cette année les 4 et 5 juillet.

Trois stages sont prévus dans les carrières entre le 29 juin et le 3 juillet:
Stage Taille de Pierre: réaliser un cadran solaire.
Stage Mosaïque: La pose des mosaïques sur les réseaux secondaires de la Feuille.
Stage Murailler: initiation à la construction en pierre sèche.

Ouvert au public, les nombreux visiteurs marquent de leur présence leur soutien à ce projet.

Rendez-vous historique (28eme édition), tous les « casses-cailloux » sont les bienvenus pour participer à cette œuvre collective.


PLUS D'INFO sur
l’association "Des Hommes et des Cailloux" et sur la Feuille

TELECHARGER
le Prospectus
l'Affiche
la Brochure pour tout savoir sur les Rencontres de la Pierre
le Bulletin d’Inscription
pour participer aux stages et aux Rencontres


Illustration : Vincent Dauphin. Dessin de la Feuille.


L'arbre et la Fleur


"Ce tableau s’intitule un Air de Printemps. Il représente mon émerveillement chaque année renouvelé face à l'arrivée de cette saison.

De part son titre, cette mosaïque évoque la musique car le printemps c'est aussi le son de la vie qui renaît.

Un amandier m’a donné envie d'exprimer cette renaissance. C’est à chaque fois une ôde à la nature, aux abeilles et à leur rôle primordial au sein de notre planète.

Dans une mosaïque, chaque bout de pierre est comme une note, les nuances dans les formes et les couleurs nous permettent d’employer différentes gammes.

Le tronc de l’arbre ne bouge pas. Mais regorge de toute la sève de la vie. Il est réalisé essentiellement en galets et marbres.
À l'inverse les fleurs sont en majorité en émaux de Venise.

Cette différence de matière permet aux pierres d’accentuer le côté brut du tronc par rapport à la finesse des fleurs.

Le monde minéral en base, en support au monde végétal comme cela ce voit dans la nature.

Ce tableau illustre la capacité du végétal à extraire de la roche ce dont elle a besoin pour vivre.

Les végétaux, à leur tour, apportent les précieux minéraux qui participent au bel équilibre de la terre.

Du minéral à l’abeille qui butine la fleur, chaque acteur a son importance et doit faire l’objet de toute notre attention et protection.
"

Aurore Laty, mosaïste


Photo : Aurore Laty. "Un air de printemps" 120 X 90 cm, galets, marbres, pâte de verre.

Le Verger


En ce printemps, le Lycée de l’Horticulture et du Paysage de Tournus (Saône-et-Loire) met à l’honneur la technique "pierre sèche" dans toutes ses dimensions (patrimoniale, culturelle, technique et écologique).

Dans le cadre de l’appel à projet "Patrimoines en Bourgogne" et en collaboration avec les artisans de l’association "Laviers et Muraillers de Bourgogne", l'établissement scolaire organise un cycle de formation initiale: les 21 avril et 12 mai à l’attention des élèves de 1ère "Aménagements paysagers" et les 29 et 30 juin à l’attention d’enseignants de différents lycées agricoles du département.

Elles permettent aux élèves d’acquérir les bases de la technique et de découvrir le métier de murailler.
Les apprenants ont l’occasion de travailler par petits groupes à l’édification d’un mur de clôture au sein du Verger écologique de l’établissement.

Depuis 2009, ce dernier mène l’ambitieux projet de création du Verger écologique.
Sur une parcelle de 2,7 hectares entièrement dédiée à la valorisation d’un patrimoine fruitier de variétés anciennes ou locales, s’épanouissent plus de 130 arbres (pommiers, poiriers, cognassiers, cerisiers, pruniers, etc.).

Les 65 variétés fruitières sont conduites en agriculture biologique pour une consommation locale.
La biodiversité y est favorisée par la création d’une grande diversité d’écosystèmes (haies bocagères d’essences locales, bandes florales, zones de friche, cours d’eau, ruches) offrant le gîte et le couvert aux pollinisateurs et à la faune auxiliaire.

La réalisation, envisagée sur plusieurs années, de 170 mètres linéaires de murs de pierre sèche et d’une cadole (cabane bâtie en pierre sèche), éléments structurels du paysage bourguignon, permettra de renforcer cette biodiversité.

Eléments essentiels de la trame verte, les murs de pierre sèche permettent de faire les connexions indispensables entre les milieux favorables à la biodiversité.
Grâce à ses cavités et à son rôle drainant, à l’inertie thermique de la roche, les murs de pierre sèche constituent de véritables micro-biotopes qui participent efficacement au bon équilibre de l’environnement.


Propriété du Conseil Régional de Bourgogne, le Verger est ouvert en toutes saisons et se présente aujourd’hui comme le lieu idéal pour l’organisation d’événements sur le thème de la pierre sèche, à l’attention des acteurs de son territoire.

L’établissement fait appel à la générosité du grand public afin de collecter une partie des pierres nécessaires à l’édification des murs.

Aurélie Nalin, Chargée de mission "Animation et Développement des territoires"
au Lycée de l’Horticulture et du Paysage de Tournus


Photo : Johan Mary. Prise durant la formation initiale à la construction des murs de pierre sèche dispensée auprès des élèves de première Aménagement Paysager.


La citation de la saison



Découvrez ou re-découvrez les saisons passées de "Pierres qui roulent..."
et abonnez-vous !


Rédaction: Association "Laviers & Muraillers de Bourgogne"
Matriçage: Martin Muriot
Conception Graphique: Johan Mary
Mai 2015 - Tous droits réservés.

Si vous ne voulez plus recevoir d'e-mail de notre part cliquez ici